structure d'une chanson structure musicale d'une chanson

Les chansons sont l’une des plus anciennes formes d’expression de l’humanité. Les scientifiques ont récemment localisé un « centre musical » dans notre cerveau, qui nous fait réagir à la musique de la même manière que nous réagissons à d’autres stimuli générateurs de plaisir. Les chansons nous font ressentir des émotions grâce au rythme et à la mélodie, mais elles restent en nous grâce aux motifs familiers qui composent la structure des chansons.

Qu’est-ce que la structure d’une chanson ?

La structure d’une chanson fait référence à la façon dont elle est organisée, en utilisant une combinaison de différentes sections. Une structure de chanson typique comprend un couplet, un refrain et un pont dans l’ordre suivant : intro, couplet – refrain – couplet – refrain – pont – refrain – outro.
C’est ce qu’on appelle une structure ABABCB, où A est le couplet, B le refrain et C le pont.

Une formule à succés

Les chansons à succès et les chansons pop ont tendance à suivre la structure standard, tandis que les groupes de musique improvisée et les musiciens expérimentaux peuvent s’écarter de la formule.
Si une chanson nous semble familière lorsque nous l’entendons pour la première fois, c’est parce que nos oreilles ont été entraînées à reconnaître les structures de chansons les plus couramment utilisées. Mais cela ne veut pas dire que la variation n’a pas de valeur non plus.

Une mélodie qui reste

Même si ce n’est pas le sujet de l’article, n’oubliez pas de mettre l’accent sur votre mélodie. Aprés tout c’est ce que va retenir votre public! Si vous souhaitez en savoir plus sur la mélodié, vous pouvez lire cet article.

Qu’est-ce qui fait une chanson ?

Comment faire la structure d'une chanson ? 5 exemples à succés
La structure d’une chanson peut aussi refleter votre style musical


Il y a six parties principales dans une chanson :

L’intro.

Comme le début d’un film ou d’un roman, l’introduction d’une chanson doit attirer l’attention de l’auditeur. Cependant, elle doit le faire sans le submerger. C’est pourquoi les introductions de chansons sont généralement plus lentes et plus discrètes. L’objectif est d’établir le rythme, le tempo et la mélodie de la chanson, et de présenter la voix du ou des chanteurs.

Le couplet.

Le couplet d’une chanson est l’occasion de raconter une histoire. D’un point de vue lyrique, c‘est là que l’histoire se développe et avance. Dans la plupart des chansons, le refrain et le pré-refrain utilisent généralement les mêmes paroles à chaque fois, le couplet est donc votre chance de faire passer votre message. Il peut être utile de diviser l’histoire que vous voulez raconter en deux et de réfléchir à la façon dont le deuxième couplet peut s’appuyer sur le premier. Certains auteurs-compositeurs utilisent le deuxième couplet comme une occasion de changer ou de renverser le sens du refrain, ou même de la chanson entière avec des paroles différentes. C’est l’occasion d’être créatif et d’explorer les différentes émotions que vous essayez de faire naître chez votre auditeur.

Pré-refrain.

Bien qu’il soit facultatif, le pré-chœur permet de renforcer l’impact du refrain. Le pré-chœur contient généralement une progression d’accords du couplet ou du refrain, ce qui permet de tirer parti de cette familiarité. C’est une autre occasion d’expérimenter – un pré-chœur peut utiliser des harmonies différentes, par exemple, ou briser le schéma de la chanson.

Le refrain.

Le refrain est l’aboutissement de toutes les grandes idées de votre chanson. C’est souvent la raison pour laquelle le titre de la chanson apparaît également dans le refrain. Il s’agit d’un résumé de l’ensemble de la chanson. Le refrain contient généralement aussi l’accroche, c’est-à-dire la partie la plus accrocheuse de la chanson. Les refrains doivent servir de point culminant à la chanson. Les couplets et le pré-chœur servent tous deux à construire ce moment ; le refrain doit donc refléter cette libération de la tension.

Le pont.

Le pont ne se produit généralement qu’une seule fois vers la fin d’une chanson, habituellement entre le deuxième et le troisième refrain. C’est un changement de rythme dans la chanson – il se distingue à la fois par ses paroles et sa musique. Le but est de faire sortir l’auditeur de sa rêverie et de lui rappeler que la chanson ne se limite pas à une simple répétition. Cela peut se faire par exemple en passant à une tonalité relative dans la même signature (par exemple, de A-Minor à C-Major) ou par un solo de guitare.

Outro.

C’est la fin de la chanson. Une outro doit signaler clairement à l’auditeur que la chanson touche à sa fin. Cela peut se faire de plusieurs façons, mais généralement en faisant l’inverse de l’intro, c’est-à-dire en ralentissant. Le plus souvent, l’outro est une répétition du refrain avec un lent fondu enchaîné.

Quelles sont les structures de chansons les plus courantes ?

idées pour écrire une chanson
comment écrire une chanson d'amour
écrire une chanson en ligne
inspiration pour écrire une chanson
comment écrire une chanson en anglais
apprendre à écrire une chanson
La structure d’une chanson à succés est souvent la même

Lorsqu’il s’agit d’écrire des chansons, il y a une raison pour laquelle les chansons pop suivent en grande partie la même structure. Cette formule éprouvée a fait ses preuves pendant des décennies pour les auteurs-compositeurs de tous les genres. Quelque chose dans ces structures de chansons communes résonne avec les auditeurs et les pousse à en redemander.

AABA (forme à 32 mesures).

Cette structure musicale était dominante dans la chanson populaire américaine de la première moitié du vingtième siècle, à commencer par les grands noms de la pop de Tin Pan Alley comme Bing Crosby et Cole Porter. La forme se compose de deux sections A de huit mesures, d’une section B de huit mesures (contrastant généralement en harmonie avec les deux premières sections A) et d’une section A finale de huit mesures qui conserve la mélodie principale des sections A précédentes. La forme à 32 mesures est devenue populaire dans les chansons rock des années 1950 et 1960, avant d’être éclipsée par la forme couplet-refrain.

Parmi les exemples célèbres de la forme à 32 mesures, citons :

  • « Great Balls of Fire » par Jerry Lee Lewis (1957)
  • « All I Have to Do Is Dream » par les Everly Brothers (1958)
  • « Surfer Girl » par les Beach Boys (1963).


Forme couplet-refrain.

C’est l’une des formes de structure de chanson les plus populaires, utilisée dans les chansons pop, la musique rock et le blues. Contrairement à la forme à 32 mesures, le refrain joue un rôle clé dans la structure couplet-refrain, car il diffère considérablement du reste de la chanson, tant au niveau du rythme que de la mélodie.
Parmi les exemples célèbres de structure de chanson couplet-refrain, citons :

  • « That’ll Be the Day » de Buddy Holly (1957)
  • « California Girls » par les Beach Boys (1965)
  • « Penny Lane » par les Beatles (1967)
  • « Foxy Lady » par Jimi Hendrix (1967)
  • « Smoke on the Water » par Deep Purple (1973).

Si jamais vous êtes en manque idées pour écrire une chanson vous devriez essayer cette technique!


ABABCB. Ou encore : couplet / refrain / couplet / refrain / pont / refrain.

C’est une variation de la structure couplet-refrain, avec l’ajout d’un pont. A est le couplet, B est le refrain et C est le pont.
Parmi les exemples célèbres de structure de chanson ABABCB, citons :

  • « High and Dry » par Radiohead (1995)
  • « What’s Love Got To Do With It » par Tina Turner (1984)
  • « Hot N Cold » de Katy Perry (2008).


Quelles sont les variations sur les structures de chansons courantes ?

Comme pour toute forme de création, il existe des exceptions à la règle. Ces variations réussies ont fonctionné pour de nombreux artistes musicaux à travers différentes périodes et différents genres.

Pas de refrain, AABA ou couplet / couplet / pont / couplet

Dans ce type de structure de chanson, l’un des principaux éléments d’une chanson – le refrain – est absent. Pour compenser, chaque couplet commence ou se termine généralement par un refrain : une ligne ou quelques lignes qui se répètent tout au long de la chanson. (Il s’agit généralement du titre de la chanson.) Cette structure de chanson est courante dans l’œuvre d’artistes comme Billy Joel et les Beatles. Par exemple, dans la chanson « We Can Work It Out » (1965) des Beatles, le refrain est le titre de la chanson.

Pas de pont, AAA ou couplet / couplet / couplet

Cette structure n’est pas souvent utilisée car elle implique beaucoup de répétitions. Tout comme la structure AABA, cette structure repose également sur l’utilisation d’un refrain pour maintenir l’intérêt et aider la chanson à se concentrer. Un exemple célèbre de cette structure est la chanson « Tangled Up in Blue » (1975) de Bob Dylan. Dylan utilise différentes variations mélodiques dans les couplets pour éviter que les choses ne deviennent trop répétitives.

L’écriture de chansons est un exercice de créativité : apprenez d’abord les bases des structures de chansons courantes, puis appuyez-vous sur l’ABABCB pour créer un son qui vous est entièrement propre.

Si vous vous demander plus généralement comment écrire une chanson, vous pouvez lire cet article.

Et pour chanter correctement voc chansons n’hésitez pas à vous appuyer sur nos nombreux conseils sur la technique vocale.

A lire également