label de musique france label de musique lyon contacter un label de musique label de musique en france label de musique bordeaux comment créer son label de musique label de musique nantes

Si vous faites de la bonne musique, si vous êtes déterminé, si c’est vôtre rêve et si toutes les personnes qui écoutent votre musique sont unanimes. Vous devriez peut-être essayer de passer au niveau supérieur.

Vous devriez contacter des maisons disques ou des labels. Ils sont là pour vous soutenir, vous et votre groupe, en vous apportant une aide financière, en commercialisant votre musique et vos vidéos musicales, et en s’engageant dans un large éventail de fonctions qui peuvent élever et protéger votre carrière.
Les maisons de disques et les labels sont les sociétés qui s’occupent du recrutement et du développement de nouveaux artistes, de l’édition musicale et de l’application des droits d’auteur, et de tout ce qui est nécessaire pour faire passer un artiste de l’obscurité à la lumière.

Mais quel est la différence entre label et maison de disque ?

Les maisons de disques s’occupent généralement de la partie opérationnelle. Elle chapeautent de la création du projet a sa distribution. Les étapes sont donc:

  • La production
  • L’édition
  • La promotion
  • La fabrication (le pressage de disque ou la mise en ligne)
  • La distribution

Pour essayer de résumer: Le rôle d’une maison de disque se concentre sur le produit en entier là ou les labels s’occupent des artistes.

C’est pour cela que vous voyez souvent passer des accords entre des labels et des maisons de disques. Un label est une marque qui va s’occuper de votre image et de votre projet artistique. Il vous rend unique, authentique en travaillant sur votre branding de A à Z.
Certains label appartiennent à des maisons de disques. La plupart sont indépendants et s’occupent de fonctions bien spécifiques. 

Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur les labels « généraux », grand ou petits, ils développent des artistes auxquels ils croient pour en suite les proposer à des maisons de disques ou les produire eux mêmes.

D’où vient l’argent d’un label pour faire tout cela ?

Comment se faire signer par n'importe quelle Label ou Maison de Disque ? 9 conseils pour y arriver
comment fonctionne un label de musique

Une maison de disques est une entreprise et elle a donc des frais de fonctionnement.

Comme la distribution, le marketing, la conception, etc. Ils génèrent des revenus pour couvrir ces coûts en vendant de la musique, en percevant des redevances mécaniques (l’argent qu’ils reçoivent lorsque les gens jouent, achètent et diffusent leurs titres), et parfois en vendant des produits dérivés et en organisant des événements. Ils signent toute une série d’accords avec leurs artistes et leur label, notamment des accords de licence et de distribution, qui leur donnent droit à une part importante des revenus de l’artiste dans le monde entier. Il réalisent donc des bénéfices. Tout ce qui vient en excès est un profit pour eux.

Ils vont donc réinvestir cet argent en allouant plusieurs sommes à différents labels qui se chargeront de dévelloper plusieurs projets pour eux.

Si les projets sont variés et bien choisis, il suffit qu’un projet sur 10 fonctionne pour réussir à faire des bénéfices. Ce sont un peu des traders artistiques.

L’ensemble du processus de signature d’un contrat avec un label peut rendre fou, mais cet article vous aidera à dissiper tous vos doutes.

Comment savoir si les maisons de disques recherchent activement des artistes ? Comment les convaincre de faire tourner vos chansons ? Qui est la meilleure personne à contacter ? Que pouvez-vous faire pour devenir une petite entreprise avec laquelle un label pourrait vouloir travailler ?

Nous allons répondre à toutes ces questions mais avant cela, il serait préférable de développer d’avantage ce que nous avons abordé juste au dessus pour que vous puissiez savoir vers qui ou quoi vous dirirger.

Il existe essentiellement deux types de labels :

Les grandes maisons de disques

Les grandes maisons de disques proposent des contrats aux artistes musicaux les plus célèbres du monde. Ces labels, tels que Sony et Universal Music Group, possèdent leurs propres réseaux de distribution qui mettent la musique des artistes qu’ils signent pour des contrats exclusifs dans les mains de millions de consommateurs, parfois en quelques heures ou quelques jours.

Les labels indépendants

Les labels indépendants ont la réputation d’être à l’affût des tendances musicales à venir et de donner leur chance à des artistes inconnus qui finissent par devenir des sensations internationales.

Big Machine (le label de Taylor Swift), 7th Magnitude le label de Skread qui produit Orelsan.
Les grandes maisons de disques offrent plus d’argent (souvent en avance) pour développer la carrière d’un artiste, mais elles sont assez contrôlantes par nature.
Au contraire, un label indépendant n’offre peut-être pas autant d’argent qu’un grand label, mais il propose des plans personnalisés pour l’artiste et exerce un peu moins de contrôle sur sa carrière.

Il y a aussi les labels des maisons de disques

Les grandes maisons de disques peuvent également posséder des sous-labels spécialisés dans l’édition, l’enregistrement et la promotion de divers genres musicaux.

J’espère que ces précisions auront pu vous éclairer, il est maintenant temps de répondre à la question posée.

Que faut-il faire pour être signé par un label ?

lettre de motivation pour label musique
lettre de motivation pour label musique
comment créer un label de musique pdf
label musique indépendant france
label distribution musique
label de musique definition
grand label de musique
comment contacter un label de musique
label musique france recrutement
label de musique connu
comment contacter un label de musique


Pour augmenter vos chances d’être signé, vous devez comprendre ce que les labels veulent et ce qu’ils veulent.
Car lorsque vous le faites, vous pouvez mieux répondre à leurs besoins.

1) Une musique qui se vend dans l’ère du temps qui se vend facilement

Essentiellement, tous les labels recherchent un hit. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’un tube « grand public », mais d’une musique suffisamment bonne et unique pour attirer l’attention. Une musique qui a le pouvoir de les faire sortir du lot, eux et leurs artistes.
Vous devez trouver un équilibre entre votre vision artistique et le degré de commercialisation de votre musique. Vous devez faire de la musique qui plaira à un large public. Votre grand-père aimerait-il votre musique ? Vos amis ? Quelqu’un qui ne parle pas anglais aimerait-il vos chansons ? Réfléchissez à votre public. Comme nous le repetons souvent, être artiste c’est avant tout être chef d’entreprise, ici votre public sera donc votre avatar-client (ce terme est trés populaire en marketing).


2) Votre niveau de préparation

La vérité est que beaucoup de groupes s’adressent à des labels avant d’être vraiment prêts à passer au niveau supérieur.

Un label veut voir que vous avez tout ce qu’il faut et que vous êtes sur le point de prendre le monde d’assaut. Ensuite, il investira en vous.
Aucun label ne veut signer une version bon marché d’un autre groupe ; ils veulent quelqu’un de marquant, quelqu’un qui vous fasse vous lever et vous remarque. Les labels veulent voir des leaders captivants qui savent ce qu’ils veulent et qui connaissent leur valeur. Promouvoir sa musique seul pour commencer peut -être une bonne idée avant de passer à un attaché de presse pour aller plus loin

Investir dans un site web pro peut par exemple vous démarquer des autres si ce dernier retranscrit bien votre stratégie. Je vous conseil de lire cet article.

3) Votre présence sur les médias sociaux

Les labels apprécient également une forte présence sur les réseaux sociaux, et vous pourriez même trouver des employés de votre label parmi vos fans en ligne. Une fois que ces personnes auront commencé à partager votre musique à grande échelle, vous n’aurez plus besoin de chercher des labels. Ils seront déjà à votre recherche.

Dans plusieurs de nos articles nous parlons trés régulirement de l’importance des réseaux sociaux et de youtube. N’hésitez pas à les lire pour vous inspirer!


4) Votre approche – La présentation

Nous ne le répeterons jamais assez. Si vous voulez être pro, agissez comme un pro!
Si vous écrivez une lettre de motivation mal rédigée ou si vous soumettez votre musique dans le mauvais format, vous réduisez vos chances de faire entendre votre musique et augmentez celles de la voir envoyée à la poubelle du bureau d’un employé de label.
Assurez-vous d’inclure un lien vers votre musique en streaming, vos pages de médias sociaux (indiquez d’abord celles qui ont le plus d’adeptes), votre site Web professionnel (parce qu’aprés avoir lu nos articles vous vous êtes décidé à enfin en faire un), tout lien que vous pourriez avoir qui vous valorise. N’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées, bien sûr.
Bonne soumission !

5) Vendez-vous votre musique ?

Les labels aiment voir un artiste qui vend déjà de la musique. Prenez des chansons qui marchent vraiment bien, qui résonnent avec les gens et vous voulez les mettre en vente. Commencez à créer une histoire de vente autour, faites le buzz ! Dans cet article, nous abordons justement les différents moyens de se valoriser en ayant plusieurs sources de revenus grâce à sa musique.

Si vous n’en êtes pas encore à ce strade voici d’autres conseils pour vite y arriver.

6) Prenez le feedback

Chaque fois que vous atteignez le point sur un morceau où vous pensez qu’il est prêt à être envoyé à une maison de disques, vous devez faire une pause et demander un retour.
Envoyez-le à des personnes dont vous appréciez l’opinion, mais pas à vos amis ou à votre famille. Vous ne voulez pas flatter votre égo mais réussir !

7) Peaufinez le son

Une piste correctement mixée et masterisée sera bien meilleure qu’une piste qui ne l’est pas. Cela parait évident mais il fallait tout de même le préciser. Si vous ne savez pas faire vous pouvez l’apprendre en suivant notre contenu ou le deleguer à un pro sur des plateformes comme 5euros.com par exemple.

9) Envoyez votre musique à un DJ

Envoyez votre musique à un DJ qui recherche constamment de la bonne musique à jouer dans ses sets.

N’oubliez pas de ne pas les spammer. Deux morceaux par mois sont suffisants.
Continuez à faire de la musique et établissez une relation solide avec le DJ.
Montrez-vous comme « la personne qui fait de chaque chanson un hit ».

L’avenir est fait d’indépenants

Aujourd’hui, Internet a libéré les artistes de leur dépendance à l’égard des maisons de disques, et grâce aux médias sociaux, de nombreux artistes commercialisent et distribuent leur musique de manière indépendante à un coût bien moindre.
Donc, si vous ne voulez pas compromettre votre vision, vous pouvez reconsidérer vos aspirations en matière de grands labels. Concentrez-vous plutôt sur le développement d’une base de fans qui aimeront votre musique. Surtout n’oubliez pas en chemin qu’il normal d’avoir des difficultés et des zones creuses dans votre parcours. Vous n’êtes pas seul dans cet situation. Dans cet article vous trouverez les conseils et la motivation nécéssaire pour en sortir.

Vous aurez bien plus de chances de percer pour ensuite être contacté par ses fameuses grosses maisons de disques!

A lire également